Combien de mois avant que le gouvernement du Québec manque d’argent?


Avant dans le milieu et avec les amis, on se posait la question « Combien d’années avant que le gouvernement du Québec manque d’argent ».

Maintenant on se pose la question en terme de mois.

36, 24, 12, 9, 6 ?

Combien de mois avant que le gouvernement du Québec manque d’argent?
De mes amis, le plus sérieusement du monde, affirment 8 mois.

Plus conservateur et plus réaliste je vous fait état de mon estimé.

Au dernier budget, le ministre des finances du Québec, Nicolas Marceau nous a prévu un retour au déficit zéro en 2014.

J’ignore par quelle magie il arrive à cela, moi j’arrive plutôt à un déficit de 3 milliards pour 2014,  11 milliards pour 2015 et 35 milliards pour 2016.

La raison.  L’explosion des coûts en Santé, en Éducation, le vieillissement des infracstructures du Québec, le veillissement de la population et le coût de la dette.

Après le déficit de 2014, le Québec devra sans aucun doute emprunter à plus haut taux. Ce qui fera grimper le coût de la dette pour 2015 et 2016.

Après le déficit de 2015… le Québec devra emprunter à un coût encore plus élevé ce qui l’étouffera davantage au niveau financier… l’étouffer jusqu’au manque d’argent?  Possiblement car le déficit prévu alors sera de 35 milliards.

Oui, je crois que 2015 sera l’année fatidique pour le Québec.

Combien de mois avant que le gouvernement du Québec manque d’argent?

Nous sommes en janvier 2013, la fin 2015 est dans 35 mois.

Je ne crois pas que le Québec pourra financièrement passer l’été 2015.  Je dirais donc 28 mois.

28 mois avant que le Québec soit dans l’impasse financière.

Ça paraît long 28 mois.  En réalité c’est très court et dites vous que l’incompétence des politiciens peut accélérer le tout facilement à 18 mois voire encore plus court.

Donc n’importe où d’ici 18 à 28 mois le gouvernement du Québec sera dans l’abîme financier.

Mais attention, vous le savez il existe des solutions.  Mais elles ne font pas le bonheur de la majorité de la population, cette majorité qui aime que le gouvernement interviennent dans l’économie.  Or, le gouvernement n’aura plus les moyens d’intervenir dans l’économie.

Ces solutions sont simples.  Sabrer dans les dépenses et couper dans l’inutile.

Je ne referai pas cette liste de solutions et de coupures à envisager par le gouvernement, j’en ai longtemps parler dans ce blogue.  Mais j’essaie de vous mettre en garde contre le trop grand impact d’un gouvernement interventionniste.

Savez-vous ce que ça représente un gouvernement qui n’a plus d’argent.

Ça représente que par décret du jour au lendemain le gouvernement peut:

  • mettre fin au paiement des salaires de ses employés
  • mettre fin au versement des pensions
  • mettre fin au versement de prestations d’aide social
  • mettre fin au versement de prestations de la SAAQ ou de la CSST
  • mettre fin au versement sur ses obligations d’épargnes

Savez-vous ce qu’un gouvernement pris dans le gouffre financier peut faire maladroitement et en mode panique à la dernière minute pour tenter de se débattre face à l’arrivée du mûr financier

  • doubler les tarifs d’électricité
  • doubler les tarifs d’immatriculation
  • augmenter les impôts de 25%
  • augmenter les taxes sur l’alcool et les cigarettes de 25%
  • augmenter la TVQ de 5%

Savez-vous ce qu’un gouvernement lucide fera ?  Ne rêvez pas en couleur ça n’existe pas un gouvernement lucide. Du moins j’en ai jamais vu au Québec.

Mais savez-vous ce qu’un gouvernement en faillite est forcer de faire?

  • liquider tout ses sociétés d’État en les transformant en société privé et vendus par actions ou au plus offrant ou aux créanciers (souvent des étrangers)
  • privatiser son système de santé
  • privatiser son systèm d’éducation
  • cesser toute forme de subventions
  • possibilité de vente d’une portion de son territoire en échange de droits ou d’argent

Que sera le gouvernement du Québec après une faillite?

  • presque plus de dettes
  • une taxe de vente de moitié par rapport à présentement
  • des impôts de moitié par rapport à présentement

Y fera-t-il bon vivre au Québec après cette faillite?

Tout dépend si vous aimez ou pas qu’un gouvernement se mêle le moins possible de vos affaires et qu’il intervienne le moins possible dans l’économie.   Sauf qu’avec un taux de chômage qui frôlera alors les 35%, je doute qu’il fasse bon vivre au Québec avant 10 ans suivant la faillite de ce dernier.  Les prix immobiliers auront tombé jusqu’à 80% leurs niveaux de janvier 2013. Imaginez la panique pendant la faillite.

La faillite du gouvernement du Québec et la privatisation de son système de santé et d’éducation freinera l’immigration nuisible.  C’est à dire l’immigration qui vient ici profiter du système de santé gratuit alors qu’ils sont souvent à l’âge de la retraite ou de venir profiter du système d’éducation peu coûteux et après repartir dans leurs pays.  Ce type d’immigration, que j’estime à un niveau de 50% au Québec cessera de 90%.

Après la faillite du gouvernement il fera bon vivre au Québec car le temps de la faillite on aura vu des situations dix fois pire que ce que certain appelle maladroitement « le printemps érable ».  Comme les manifestations quotidiennes seront de  moins en moins présentes après la faillite, on pourra dire qu’il fera bon vivre au Québec.  Mais on sera loin du paradis terrestre.

Oui la faillite du gouvernement du Québec amènera beaucoup de faillites individuelles.

Dès janvier 2013, soit maintenant comment alors se préparer à l’éventualité de la faillite du gouvernement du Québec?

Simple.  Cessez toute surconsommation, épargnez et arrangez-vous pour que votre quotidien dépendent le moins possible du gouvernement.

Vous allez déceler lors du prochain budget (possiblement automne 2013) du gouvernement du Québec un petit vent de panique.  Le gouvernement fera l’annonce que 3 000 fonctionnaires seront coupés.  Il augmentera la TVQ à 11%, tout en augmentant toute une gamme de tarifs de services donnés par le gouvernement.  Évidemment, ce ne sera pas suffisant pour éviter le manque d’argent.

Pour moi la situation est maintenant inévitable, le gouvernement du Québec manquera d’argent au plus tard dans 28 mois.

Rien ne peut ramener cela à moins d’un méchant coup de barre du gouvernement et ça ne se fera pas sans casser d’oeufs.

Or, au pouvoir est présent actuellement un gouvernement socialiste, les seuls qui sont en selles pour le remplacer, les Libéraux, sont tout autant socialistes (mêmes idées, la souveraineté du Québec en moins), alors on est foutu !

 


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s