Pierre Beaulne, t’es dans le champ. Faudrait enfin que la gauche cesse de nourrir la dette du Québec


La dette du Québec ne cesse d’augmenter.

Certains idiots, comme l’économiste Pierre Beaulne, de la CSQ lui n’y voit pas de problème dans cet article daté du 13 mars 2012.

Il faudrait un momment donné commencer à réfléchir et se dire que la gauche est la cause directe de cette dette.

La gauche, représentée par les syndicats, le Parti Libéral du Québec, Québec Solidaire, le Crédit Social, l’Option National, la CAQ,  et le Parti Québécois, devra tôt ou tard se taire et de préférence cesser d’exister sans quoi on pourrait tous collectivement poursuivre ces individus pour gâcher l’avenir du Québec et des générations futures.

Les idéologies de gauche sont la raison même de l’amplification de la dette du Québec.

La gauche essaie pratiquement de nous dire que d’avoir des dettes ce n’est pas grave.  La gauche veut partager la richesse mais elle fait tout pour nous appauvrir.

Mais avant de la partager, toujours est-il qu’il faudrait la créer.  Il semble que la gauche croit que la richesse se crée par la capacité d’emprunt du gouvernement.  Assez rigolo non?  Mais si ce n’est pas ça leur façon de voir la richesse, alors où est-elle cette richesse?  Pourquoi le gouvernement emprunte autant d’abord?  C’est parce qu’il y en a pas de richesse.

Évidemment, syndicats et politiciens se fou éperduement des dettes car ce ne sont pas leurs dettes personnelles ni leur argent personnel qu’ils mettent en jeu lorsqu’ils subventionnent les productions cinématographiques,

Mais si quelqu’un parmi ces idiots se posait la question à savoir quel est le retour sur l’investissement de tout argent que le gouvernement verse pour une subvention, pour un service, en salaire… peut-être qu’on serait moins endetté.  What’s in it for us? devrait être la question que tout gestionnaire aux différents pâliers de l’État se pose avant de dépenser le moindre dollar dans une subvention, un projet quelconque.  Quelle en sera la rentabilité?

Car je vais vous dire une chose, actuellement, le gouvernement du Québec emprunte à outrance et finance toute sorte de projets et de subventions… et ça rapporte presque rien.

Ramenons le tout au niveau individuel.  C’est comme si vous empruntiez 10 000$, que vous achetiez des actions d’une compagnie XYZ et que celle-ci vous rapportait du 1% par année sur 15 ans.

Pendant ces 15 ans, vous devrez remboursé l’emprunt et les intérêts et le rendement de votre investissement aura été ravagé par l’inflation.

J’ai été gentil, j’aurais pu fournir l’exemple avec une perte de 5% par année pendant 15 ans.

C’est ça le problème du gouvernement du Québec.  Plus un sous ou presque mais il emprunte pour financer toute sorte de choses qui ne rapporte pas dutout, un très peu .

L’absence de projets novateurs est une carence qui va couler le Québec.

Mais entre temps, le gouvernement devrait cesser d’emprunter et de financer toute sorte de choses.

En terminant, du côté des syndicats, il serait temps qu’ils s’ajustent à leurs membres et qu’ils leur donnent le choix de se syndiquer ou pas et non d’imposer leur vision à l’ensemble de leurs membres.

Mais que voulez-vous, les syndicats sont des vautours dont l’unique but est d’avoir le plus de membres cotisants possibles afin que les caisses des syndicats soient bien garnis et qu’ils puissent continuer d’engraisser les uns à l’interne et de propagander les autres contre la vertu de la logique, contre la liberté et le libre choix individuel ainsi que contre le gros bon sens économique.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s