Condominium: les constructeurs sont en train de tuer le marché


Que ce soit à Québec ou Montréal, on lit ce matin que Desjardins est inquiet des marchés du condominium.

Ça va de soit.

Je le dis depuis un bout, ils construisent trop par rapport à la demande.

Mais pour un constructeur, le marché du condo c’est lucratif et ça va parfois chercher dans le 300% de profit par rapport aux coûts de construction.

Actuellement plus de 3 000 condos sont en construction, uniquement au centre-ville de Montréal.  Je ne vous parle pas de ceux à Ahuntsic-Cartierville, dans Rosemont ou Anjou.

Montréal vie une démographie presque inerte et les constructeurs ne cessent d’ériger de nouvelles tours à condos.

Ça ne fonctionne pas.

Je comprends que pour les constructeurs, ils peuvent laisser ces condos invendus pendant 6, 9 ou 18 mois et ça ne grugera pas trop leur marges de profits.

Mais le grand oublié là-dedans est celui qui s’est fait promettre par un agent, que son achat était un bon investissement.

Si vous avez acheté un condo à Montréal en 2010, il y a de forte chance que vous deviez le vendre en deça du prix payé.

Or, les constructeurs n’arrêtent pas de bâtir de nouveaux condos, et la demande baisse tout ça dans un marché où la population du Québec vieillit, et dans une économie vascillante avec un gouvernement souverainiste à Québec.

Parlant Québec, à plus petit échelle que Montréal, trois fois moins en termes de population, c’est près de 1 000 condos neufs qui sont présentement inoccupés.

Si le gouvernement du Québec coupait que 5% de ses employés, les condominiums à Québec perdrait jusqu’à 40% de leurs valeurs en une seule année.

Savez-vous quoi?  Le gouvernement du Québec, plus gros employeurs de la ville de Québec affiche des finances dans un piètre état et c’est probablement plus de 20% de sa masse salariale qu’il devra dégardir au cours des trois prochaines années.

L’immobilier va mal à cause de l’économie, les constructeurs ne font, via leur comportement à construire à outrance, qu’à contribuer à activer la spirale de la baisse des prix.

Ha mais y aura toujours des gens pour mettre ça sur la faute du gouvernement.

La réalité est que le gouvernement est rendu trop gros et qu’il intervient dans trop de sphères de l’économie.  Il est en train de tuer l’économie.  Les électeurs pas plus brillants continuent d’élire des gouvernements aux idées socialistes et coûteuses.

Peut-être que les électeurs acheteurs en 2010 d’un condominium à 250 000$ et étant obligés de vendre en 2013, à un prix de 215 000$ penseront à ne plus élire de gouvernements socialistes.

Comme vous pouvez-vois ce n’est pas la faute des gouvernements, c’est la faute des électeurs.  Les politiciens eux pensent qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent en matière de socialisme car ils ont été élu sous cette bannière par le peuple.

Quand vous êtes constipé ce n’est pas de la faute de la toilette mais de votre alimentation.  Voter c’est comme s’alimenter en politique.

Le marché immobilier de la province est sur le point de culbuter, ce n’est pas des mesures socialistes qui vont l’empêcher.

Évidemment le mauvais comportement des constructeurs, qui n’a rien à voir avec le gouvernement va activer l’effet domino.

Si des gens qui sont en condominiums voient que ça leur reviendrait moins chers d’aller en logement, ils vont vendre leur condominium.  Or, cela va faire baisser les prix mais pas faire courir les acheteurs.  Or, comme le prix des condominiums baissera, celui des logements aussi et les plex verront des prix de vente moindre s’afficher.  Viendra ensuite l’unifamilial et le split.

Les constructeurs sont à la veille  de causer le plus gros tsunami immobilier de l’histoire du Québec.

Quel gâchi vous me direz?  Non, la chute des prix est causé par le marché.  Comme une récession est causé par le marché.

À Toronto, pendant ce temps, le prix moyens des condominiums à fléchi de 8,4% uniquement pendant les deux premières semaines de février et les ventes diminuer de 14,4%.  Mais à Toronto, les constructeurs, plus unis et soucieux du marché, ont réduit les mises en chantiers de 74%.

À Montréal les constructeurs sont loin d’avoir cessé les mises en chantier.  Souvenez-vous que la Tour des Canadiens (520 condos) réparti sur 50 étages, est en construction.  Ce projet est différent car il attire les fans de hockey, les mordus, les fans qui peuvent se rendre au Centre Bell pour divers événements ou encore ceux qui travaillent immédiatement pas loin (CGI etc..).  Mais il reste tout de même (en date du 1er novembre), 64 unités à vendre.

En 2014, le marché devrait fléchir rapidement, déjà il fléchit à un ryhtme de 8% en deux semaines uniquement.  On dirait bien que bon nombre de condos à 335 000$ risque de se vendre en deça de 200 000$ en 2014.

Quand je regarde le marché immobilier de Montréal je constate que toute une dégelée s’est amorçée en 2013. J’ai l’impression de regarder un match de hockey et qu’après 10 minutes de jeu en première période, l’adversaire mène 5-0.


5 réflexions sur “Condominium: les constructeurs sont en train de tuer le marché

  1. Vous avez raison, allez juste voir sur le site « www.sia.ca » dans un rayon de +/-35 km allentour de l’île de Montréal il y a +/- 40 milles propriétées dans le résidentiel « à vendres », ( mis à part le commercial ,les terrains, l’agricole, et les plex). C’est peut dire, sans compter http://www.DuProrio et Proprio.com, les petites annonce, les journeaux etc. j’estime un autre +/- 8 milles autres propriétées à vendre dans le même secteur.

    Certain nous disent encore que l’ont va pouvoir les revendres plus cher que le prix payé, allez voir ça…il lâche pas…

    http://www.accesproprietaire.com/calcul/

    Pour ma part j’ai peur, peur de l’avenir pour nos enfants
    peur de l’indépendence du Québec, En passant s.v.p. Mde Marois montré nous que vous pouvez nous donné l’indépendence FINACIERE du Québec pour commencer. Saine gestion.🙂 Ensuite ont verra.

    M.D.

  2. il semble que le marché sera enfin aux acheteurs, après ces hausses de fous des dernières décénies. Tant mieux, ayant 22 ans, j’achète bientôt.

  3. frustré politique… rien à voir avec la couleur du gouvernement, ni le socialisme! fédéraliste frustré… ça juste à voir avec la gourmandise des constructeurs et le manque de vision globale et de planification urbaine des villes.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s