Les solutions idéales mais qui ne seront pas discutées au Sommet sur l’enseignement supérieur au Québec


L’éducation supérieur est offert au Québec à rabais.  En fait c’est la collectivité qui paie le gros de la dépense pour la formation d’un bachelier, d’un maître ou un docteur.

Le problème est que le Québec n’a plus les moyens financiers de s’offrir un tel système d’éducation.

L’endettement étudiant est depuis des années ajouté à la collectivité plutôt que sur l’individu.  Ça ne peut plus durer.  La collectivité n’a plus les moyens de payer.

Tous s’accord pour dire que l’éducation est importante.  Mais il y a encore plus important.  Le maintient de la qualité d’éducation offert.

C’est là que tout le problème est.  Moins il y a d’argent dans le système, plus la qualité d’éducation diminue.

Il y a pourtant des solutions qui sont l’idéales mais qui ne seront pas discutées au Sommet de lundi et mardi à Montréal.

Tout d’abord, le Québec crée trop de diplômés en études supérieures qui deviennent chômeurs.

La première solution serait d’offrir des programmes d’éducation en fonction de la demande du marché québécois.  Je n’ai rien contre qu’on offre un diplôme en physique nucléaire mais si on a pas de besoin au Québec, à quoi bon payer collectivement pour ça?  Alors, soit que le programme est fermé ou qu’on augmente les frais d’accès à ce programme.

La seconde, fermer ou fusionner des universités.

Comment expliquer que la population du Québec vieillit, que la démographie est très faible mais que le nombre de places d’affaires universitaires est en croissance?

Là est le problème.  L’Université de Sherbrooke et de Laval n’avait pas à venir à Montréal pour enlever de la clientèle aux autres universités de la métropole.

Trosième solution, contingenter davantage les programmes qui créer des chômeurs.  L’histoire de l’art ou le bac en communications, je n’ai rien contre, mais combien sortent de l’université détenteur de ce baccalauréat et se retrouvent sur le chômage?

On arrive dans les sous.

Quatrième solution, augmenter les frais scolaires au même niveau que la moyenne des augmentations de salaire des professeurs et du personnel de soutien.  Si les étudiants réclament un gel des frais scolaires, alors qu’on gel le salaire des professeurs et du personnel de soutien.  Ceux qui ne comprennent pas qu’on ne peut pas augmenter le salaire d’un et geler la rentrée d’argent.

Cinquième solution, pour éviter des déficits aux universités, s’assurer que les rentrées en droits de scolarité assurent la totalité du budget d’une université. Le fait que peu ou pas assez de fonds entre dans les universités via les droits de scolarité à pour cause directe la fuite des cerveaux.  Les meilleurs docteurs s’enfuient du Québec faute de paie égal à leurs capacités intellectuelles.

Sixième solution, introduire au Québec la notion d’université 100% privé. Ainsi, laissez le choix à ceux qui veulent étudier au privé de le faire.  Pourquoi toujours vouloir écraser les riches comme société?  À quoi cela nous mène?  À un Sommet sur l’enseignement supérieur au Québec, sommet qui ne donnera rien.

Ces six solutions ne plairont pas aux amoureux de la gratuité scolaire.  Certains invoqueront les pays scandinavess.

En retour je leur dirai d’aller voir que les pays scandinaves ont mis une croix sur leur socialisme de gauche et d’écolos il y a belle lurette.  Il serait temps que le Québec en fasse autant.

Il serait grand temps que les québécois apprennent à investir et que l’investissement primordial dans leur vie c’est l’éducation.

Plus vous consacrerez de temps et de fonds à votre éducation, meilleure celle-ci se trouvera.

J’espères que les syndicats, syndiqués et politiciens qui participeront au Sommet auront en tête qu’avec les finances actuelles et sa démographie inquiétante, que le Québec n’a plus les moyens de continuer dans le même chemin du socialisme établi dans les années 60 avec une révolution tranquille mais très coûteuse collectivement.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s