Le Mouvement Desjardins se comporte comme une banque… il doit être traité comme une banque.


Jeudi dans son budget, le ministre des Finances Jim Flaherty a décidé de hausser le taux d’imposition des profits des caisses populaires Desjardins. Le taux passera progressivement de 11% à 15% d’ici 2017.

Une bonne chose.

L’institution rit dans la face de millions de québécois en se disant coopérative mais dans le fond elle agit comme une banque.

C’est comme si votre épicier vous chargeait plus cher pour vos produits laitiers et qu’à la fin de l’année selon votre consommation, il vous envoyait une ristourne.

C’est tellement ridicule comme principe, tout comme le soit disant mouvement coopératif, de Desjardins.

Enfin il y a des politiciens qui ont vu clair dans le jeu de Desjardins et qui ont décidé de les imposer davantage.

Bravo!

Évidemment vous comprendrez que ce sont les dits « coopérants » qui vont écoper, soit la clientèle de Desjardins qui verra la facture lui être refiler sous forme de hausse d’impôts.

Mais ne vois en faites pas cher client de Desjardins, appliqué la loi du marché et vous pourrez obtenir l’équivalent de vos services dans une autre institution.

Feu Milton Friedman avec ses théories économiques a bien fait comprendre que le marché c’est la loi du capitalisme.  Il dicte ce qu’il y a de mieux pour le consommateur.

Quant à moi le mouvement coopératif de Desjardins est caduque et aussi aliéné que le mouvement syndicaliste des différentes centrales syndicales du Québec qui semblent encore se croire dans les années 70.

Le consommateur québécois n’a qu’à aller ailleurs ou Desjardins peut cesser de jouer à l’hypocrite et enfin redonner à ses membres une vraie plus value en devenant une société cotée en bourse.

Encore une fois, bravo M. Flaherty, une chance qu’on a des politiciens au pouvoir lucides à Ottawa.

En terminant, oui le mouvement Desjardins finira bien par entrée en bourse, quand?  Ça peut être dans six mois comme dans 20 ans, mais ça demeure inévitable.

Ceux qui voient la hausse d’impôts imposée à Desjardins comme étant une attaque contre le Québec, n’ont simplement encore rien compris que si vous devez être un mouvement coopératif, vous devez exister pour vos membres et non pour votre égo de société.  La même chose pour les syndicats qui n’ont pas su adopté leur strucutre au fait qu’ils ont moins de syndiqués qu’il y a 30 ans.  C’est le cas par exemple du SFPQ et bien d’autres comme ça.

De mon côté quand je vais dans un guichet Desjardins et qu’on me charge 3$ de frais pour retirer de l’argent parce que c’est une carte de la CIBC… bien vous comprendrez que ça ne me donne aucunement le goût de faire affaires avec cette institution.  Parcontre on dirait que chez Assurances Dejardins on a une toute autre mentalité.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s