L’illusion socialiste du Québec


L’autre jour j’étais dans ma famille et j’entendais mon beau-frère qu’au Québec nous étions bien trop taxés sur si ou ça.  Que ça n’avait plus de bon sens.

Arrive mon petit neveu avec sa récente photo prise à l’école.

Il me montre sa photo de groupe avec une professeur, une TES (j’espère que je l’écris comme il faut) et 20 enfants.

En supposant un salaire de 60 000$ pour le professeur et 40 000$ pour la jeune TES, on parle ici de 100 000$ en salaires versés annuellement à ces deux personnes.

Divisés par 20 enfants ça donne 5 000$ par élève par année.

Or, mon beau-frère a deux enfants fréquentant l’école primaire.

On parle donc de 10 000$ pour les deux en coûts d’éducation uniquement.  S’ajoute à cela les frais reliés aux locaux et l’overhead avec la secrétaire, le directeur etc…

Disons que j’ajoute 1 000$ par enfant, par année.  Donc 2 000$.  Ça m’apparaît conservateur et en deça de la réalité mais quand même, un total de 12 000$.

Le parent n’a rien déboursé dans tout ça sauf des frais pour les livres et des frais de surveillance dans certains cas ou le système de garde après les classes.

Pour payer 12 000$ en taxes et impôts au Québec, (donc incluant le possible remboursement d’impôts), un travailleur québécois doit faire un salaire annuel d’au moins 75 000$.  En supposant que sur ce 75 000$ il dépense 30 000$ par année, il paiera ainsi en taxes provinciales près de 3 000$.  Sur les impôts sur son revenu sa portion pour le Québec s’élèvera à environ 8 000$.  Total 11 000$ et ce avant tout retour possible d’impôts.

Il y a donc un manque a gagné de 1 000$.

Or, mon beau-frère gagne 45 000$ par année.

Au net il paie zéro impôt car il a deux enfants à sa charge ainsi que sa conjointe.  Sur son 40 000$ il dépense tout au plus 20 000$ donc disons 2 000$ en taxes.   Il manque 10 000$ pour payer la scolarité de ses enfants au primaire.  Qui assume le reste.  L’État.

L’État se charge de collecter taxes et impots pour payer le manque à gagner de 10 000$ pour envoyer ses enfants au primaire.

L’État devrait plutôt se retirer de l’éducation et laisser le libre choix aux parents.

Envoyé un enfant au privé au primaire, coûte environ 3 500$ par année.

Comment le gouvernement peut-il en charger 12 000$?

C’est là que Milton Friedman entre en jeu.  Sa théorie veut que quand le gouvernement prend quelque chose en charge que les prix griment rapidement.

Revenons à mon beau-frère, ils sont une famille de quatre, et évidemment comme ils sont au Québec ils ont aussi la carte soleil pour l’assurance-maladie.  Un autre système de l’État québécois.

Or on a vu plus haut que les taxes et impôts payé par le beau-frère ne couvre pas les frais d’éducation de ses enfants.

Vous comprenez maintenant que ses frais en santé ne sont pas couvert non plus.

Alors voilà la grande illusion du socialisme québécois et le pourquoi que le gouvernement doit s’endetter adivtam eternam pour faire marcher ce système.

Évidemment le poids de la dette prouve que le socialisme québécois ne fonctionne pas.  C’est The Great Illusion.

Uniquement pour la santé et l’éducation publique, une famille de quatre, habitant en région, n’arrive pas à couvrir les frais imposés par l’État.

Ramenons le tout au privé.  S’assurer au privé en santé pour une famille de quatre c’est 12 000$ et l’éducation on a vu plus haut que ça serait 3 500$.
En supposant que le tout est privé, le gouvernement ne peut plus justifier des impôts et taxes aussi élevés.  Ainsi donc, mon beau-frère et sa famille de quatre deviendrait autonome en déboursant 15 500$ par année pour l’éducation de ses deux enfants et sa santé.  Il lui resterait 39 500$ par année pour les autres besoins de sa famille, ce qui est suffisant.

Bingo.  Le gouvernement n’a pas a quêté à gauche et à droite et surtout d’emprunter pour financer ces deux systèmes.

On retrouverait alors une TVQ à 3% et des impôts presques nuls et un Québec pas mal plus compétitif avec un réseau de la santé efficace et un réseau d’éducation amélioré.


3 réflexions sur “L’illusion socialiste du Québec

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s