Les syndicats chez Walmart et l’inflation à venir au Québec


Les syndicats veulent entrer chez Walmart au Québec et ils redoublent d’efforts en ce moment pour arriver à leurs fins.

Mais je veux mettre les québécois en garde d’une chose.

Si les syndicats entrent chez Walmart, l’inflation guette alors les québécois.

Comment pensez-vous que la direction de Walmart réagira si elle se retrouve avec trois, cinq, dix, quinze, vingt ou davantage de Walmart syndiqués au Québec?

Elle aura deux choix.

Le premier accepté la syndicalisation, s’asseoir avec les syndicats et élaborer une convention collective.

Le second, fermer tous les Walmart au Québec et se retirer complètement du marché québécois.

Dans les deux cas chers amis, les québécois sont perdants.

Le premier scénario fera  augmenter les salaires chez Walmart, donc les prix.  Le second, fera aussi augmenté les prix puisqu’il y aura un joueur de moins pour vendre 1001 trucs.

Le fait Walmart fait baisser les prix des produits lorsqu’un magasin s’établit dans une communauté.  Tous les commerçants doivent revoir leurs prix pour compétitionner Walmart, ce qui fait que cela a du bon pour le consommateur.

Or le retrait de Walmart ou la syndicalisation de ces magasins amènera des hausses de prix.  C’est le pauvre qui sera le plus touché.

Ce que les québécois ignorent c’est que la syndicalisation fait mal aux pauvres et non aux riches.

Chez Walmart, la clientèle c’est autant les pauvres que les riches.

Or, si Walmart accepte la syndicalisation ou décide de fermer, c’est aux pauvres que ça fera plus mal, car souvent ailleurs ils vendent plus cher.  En plus si Walmart devait fermer ces magasins québécois, les concurrents pourraient soupirer et vendre plus cher.

Donc cette syndicalisation au nom d’aider les pauvres c’est de la bullshit de la part des syndicats.

À mon humble avis, Walmart pourrait tout simplement décider de se retirer du Québec, pour elle c’est un bien petit marché qui lui coûte plus cher que nulle part ailleurs en Amérique du Nord a opéré à cause du fait francophone et des difféntes lois québécoises.

De plus le Québec n’est qu’un marché de 8 millions de consommateurs, un caillou dans la marre de l’Empire Walmart.

Les syndicats devraient plutôt penser à se faire hara-kiri ou enfin se concentrer à mieux servir leurs membres actuels que de tenter d’allonger leur membership dans une économie québécoise chancelante.

Pour les syndicats, entrer chez Walmart n’a qu’un seul but.  Augmenter leurs revenus en obtenant de nouveaux memberships.

Or le principe de la syndicalisation est complètement dépassé dans une économie de mondialisation.

Pour les investisseurs c’est à Canadian Tire et Loblaw’s que profiterait le plus une syndicalisation des Walmart au Québec.  Suivez ça de près mais n’accordez pas trop d’attention aux syndicats, c’est ce qu’ils veulent.


Une réflexion sur “Les syndicats chez Walmart et l’inflation à venir au Québec

  1. Département revenu Quebec on un fin envers les vieux ils les passes tous au peigne fin plusieurs des amis perdre du SOMMEIL et ANGOISSE A vérifier une autre chronique

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s