Montréal en 2020 m’effraie


Hier soir je revenais des Cantons-de-l’Est…

Du coin de l’autoroute 10 et de l’autoroute 30 à chez moi… 2h15.

En temps normal j’effectue le trajet en moins de 40 minutes.

Que se passait-il?  Travaux sur le pont Champlain, accident sur le pont Jacques-Cartier, travaux à l’entrée du pont-tunner Louis H.-Lafontaine… le Pont Victoria complètement jammé.

Cela m’a permis de réfléchir davantage à quoi ressemblerait Montréal 2020.

J’avais tout mon plan.

Ce matin j’utilise le métro de Montréal… jammé.

J’avais amorçé ma vision de Montréal en 2020 par la lecture de l’article paru dans CNN mettant en garde les touristes désirant visiter le Québec de différentes choses dont entre autre que les routes étaient pitoyables au Québec.

J’ai refais mon plan de ma vision de Montréal 2020.  Âmes sensibles s’abstenir de lire.

Tout d’abord oui il y aura un nouveau maire en novembre 2013 à Montréal.  Qu’il s’appele Denis ou Louise ça ne changera rien au déclin de Montréal qui s’est accéléré depuis 20 ans.

L’argent n’y est plus, quand elle y était, elle a été mal investie.  Pour ramener Montréal sur pied, et top shape, il faudrait que 150 milliards y soient investis sur une période de moins de 5 ans.

150 milliards pour:
– rebâtir son réseau routier de l’échangeur Turcot, refaire la Métropolitaine et la réfection des ponts et tunnels jusqu’à son réseau urbain (Pie-IX, Papineau, St-Laurent, St-Denis, Sherbrooke…).
– refaire un nouveau pont Champlain et peut-être même instaurer un second pont pour traverser atteindre l’île à partir de la rive-sud
– améliorer et prolonger son métro
– améliorer et entretenir son réseau d’acqueduc et d’égouts

Alors résultat Montréal 2020 aura l’air de ceci:
– un pont de moins sur la Rive-Sud.  Il sera devenu trop dangereux de circuler sur le pont Champlain et vous ferez une prière avant chaque traverser du pont tunnel Louis-H. Lafontaine
– le métro de Montréal ne sera presque plus fonctionnel.  Une ou deux lignes en moins et sans compter les nombreuses pannes
– un CHUM inachevé
– un réseau routier encore dans un état lamentable
– une eau devenue impropre à la consommation
– une infestaton majeure de rats par un réseau d’égout vétuste
– Mirabel redeviendra  un ‘aéroport achalandé avec à nouveaux des vols internationaux
– un taux d’innocupation des logements de près de 20% à Montréal
– un taux d’innocupation des bureau de près de 33% à Montréal

Montréal 2020 ne sera plus complètement embourbée, elle sera une Val-Jalbert à en devenir, format géant.

En population, Montréal se fera dépasser par Calgary, Ottawa, Edmonton,  Mississauga et n’occupera plus que le 6e rang des villes canadiennes les plus populeuses en autant qu’elle défusionne pas sinon elle pourrait se retrouver au 10e rang, tout juste devant Laval et Québec.

Actuellement de 1,64 millions de personnes, la population de Montréal 2020 ne sera plus que de 900 000 personnes.  La ville sera tellement désagréable à vivre, que de moins en moins de personne voudront y vivre et les entreprises auront déménagé leurs sièges sociaux.

En faits Montréal 2020 me fera penser au West Edmonton Mall des années 90 avec pleins de locaux vides et/ou placardés.

Le surendettement du Québec et le vieillissement de la population aideront à faire dégrader Montréal encore plus rapidement.

Certes, en 2020, Montréal pourrait porter le nom de Twilight Zone et personne ne sera surpris.

Déjà en 2013 il faut être mentalement fort pour vivre et travailler à Montréal.  En 2020, le taux de chômage de Montréal atteindra les 25%.  Plus personne ne voudra travailler à Montréal, encore moins y vivre.

Montréal est encore en 2013 le poumon du Québec.  Mais Montréal a de gros problèmes respiratoires, elle fume, les métastases apparaîtront vers 2018, en 2020 ce sera le cancer généralisé.

Je vous mets au défi de me décrire selon vous quel sera l’état de Montréal en 2020.  J’ai hâte de voir s’il y en qui ont une meilleure vision lucide que moi sur cette ville en déclin.

J’écoutais hier soir un reportage sur feu Pierre Falardeau nous vantant le Québec et la nécessité de faire l’indépendance.

Une chance qu’il est décédé, si fallait que Montréal soit la métropole d’un Québec souverain, son déclin s’effectuerait encore plus rapidement.  Probablement que 2014 aurait été la date fatidique pour Montréal.  Là je la met un peu plus loin.

La mort de Montréal pourrait être décréter vers 2025 et être convertie en immense maison hantée visitable à partir de la Ronde, écrit en grosses lettres sur le billet « Accès à vos propres risques ».

J’aime bien Denis Coderre.  Le gars a du leadership et il est un travailleur acharné.  Comme disait la poune, il aime son public et son public l’aime.

Denis Coderre ferait un bon maire pour Montréal.

Mais malgré tout son leadership et ses autres qualités, Denis Coderre n’a pas encore trouvé la graine qui fera pousser des arbres qui feront pousser de l’argent.

Montréal a besoin de beaucoup d’argent.  Tout bon politicien n’y arrivera pas.

Montréal à l’image du match d’hier entre les Canadiens et les Sénateurs, a mangé une volée par Ottawa.  Dans tous les sens du termes.

Le fédéral a abandonné Montréal sous les années Trudeau.  Rappelez-vous que dans les années 70 et début 80 la métropole du Canada était Montréal.

Elle n’est plus en 2013 que la seconde métropole canadienne, loin derrière Toronto.

Les politiciens qui se sont succédés au poste de premier ministre à Québec on bien voulu aider Montréal mais ils n’ont pas d’argent.  Ils en ont pas parce que la priorité du gouvernement est mise sur trois points.
– la santé
– l’éducation
– les intérêts de la dette

Ça en bouffe de l’argent ces trois points là, surtout les deux premiers.

Le troisième en bouffera tellement tantôt qu’il va un jour dépassé le premier, la santé.

Maintenant quelles sont les solutions pour Montréal.

Ça fait au moins une semaine que j’y pense et sans davantage d’argent, beaucoup d’argent, il n’y en a aucune.

En 2013 la tâche d’améliorer Montréal est devenue trop lourde, il serait plus facile de montrer à un bambin de 18 mois à patiner de reculons.

Ma suggestion mes amis est dès 2013 de quitter Montréal, vous améliorerez votre qualité de vie et vous serez moins frustré par les pannes de métro et les ponts bloqués.  En fait si vous pouvez quitter le Québec, ça serait encore mieux.

Mais vous avez de la famille, vous aimez les charmes de cette province.  Évadez-vous dans le fin fond des Laurentides, de la Gaspésie, de la Mauricie ou de l’Outaouais.

Si vous êtes un immigrant et que vous voyez encore Montréal comme la place à immigrer pour bâtir votre vie et un futur plus heureux.  Oubliez ça, Montréal a des rues comme Beyrouth du temps de la guerre.  En fait, j’ai peine à imaginer que les rues de Beyrouth pouvait être pire.  La situation économique de Montréal sera tellement étouffante en 2020, que vous ne voulez pas venir ici.

Comme ils disent en Anglais, Avoid Montreal!

Pauvre Québec, pauvre Montréal, pauvres socialistes.


Une réflexion sur “Montréal en 2020 m’effraie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s