Detroit en faillite mais tout va bien madame la marquise? J’en suis loin d’être certain


La ville de Detroit a annoncé qu’elle se mettait en faillite et qu’elle faisait défaut sur une partie de sa dette qui s’élève à 18,5 milliards.

Pendant ce temps le Dow Jones bat des records, pour certains c’est signe d’une reprise aux États-Unis… foutaise!  Tout ne va pas bien madame la marquise, loin de là.

Detroit est en faillite.  Pourrait suivre l’État du New Jersey, l’État du Michigan et n’oubliez pas non plus l’État de la Californie.

Detroit a réussi a contracté 18,5 milliards de dettes au fil des ans.  Qui seront les grands perdants?  Évidemment les détenteurs des obligations municipales.

La faillite de Detroit enverra un onde de choc sur les marchés qui en fera réfléchir plus d’un sur la réelle reprise économique aux États-Unis.

Dites-vous que le semblant de reprise économique aux États-Unis est construite de toute pièce par Ben Bernanke et sa Fed qui injecte des milliards de dollars dans le système bancaire en plus de vendre à découvert de l’or pour tenter d’en décourager plus d’un sur la faiblesse du dollar américain.

Soyez avertis que ça ne va pas si bien aux États-Unis, mettez-y les pieds au-delà de Old Orchard, Ogunquit et Plattsburgh, vous verrez!

Et mes chers lecteurs si vous pensez que ce qui se passe a Detroit ne peut pas atteindre le Canada et votre cher Québec, détrompez-vous!  Bons nombres de villes sont virtuellement en faillite au Québec dont la plus grande… Montréal.

 


2 réflexions sur “Detroit en faillite mais tout va bien madame la marquise? J’en suis loin d’être certain

  1. Vous dites que les États-Unis vont couler par le poids de leur dette,en devenant le premier producteur de gaz au monde la faillite est impossible ?

    1. Qui voudra du pétrole américain alors que le Brésil, le Venezuela, la Russie, le Canada sont aux prises avec des reserves très grandes eux aussi?
      La seule chose de bon que cela aura pour les États-Unis sera de rebalancer quelque peu leur déficit au niveau de la balance commerciale.
      Mais ils vont devoir plus que produire davantage de pétrole, les grandes corporations américaines vont devoir ramener le Made in USA et ça, c’est loin d’être acquis.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s