L’imprudence de Bernanke va coûter des centaines de milliards aux investisseurs.


Ben Bernanke on le sait, sa plus grande trouvaille est d’imprimer de l’argent.  Il augmente la masse monétaire des États-Unis et rachète avec une partie de celle-ci des bonds afin de faire baisser les taux.  L’achat de bonds ne s’effectue pas toujours directement sur les marchés, les grandes banques servent souvent d’intérmédiaire et se graissent la patte.

Ce qui fait qu’une partie de l’argent imprimé se retrouve dans les banques.

Que font les banques avec cet argent?

Elles l’injectent dans les marchés boursiers.

Résultat, le Dow Jones bat des records, le NASDAQ s’élève et le S&P 500 est à haut niveau.

Mais dans des marchés boursiers non manipulés par la Réserve Fédérale (FED),  donc normalement, leurs hausses sont attribués à de bonnes et d’excellentes nouvelles sur l’économie des États-Unis et des profits gigantesques des entreprises américaines.

Or, présentement les nouvelles sur l’économie des États-Unis ne sont pas si bonnes et truffés d’erreur par rapport à la réalité et les entreprises américaines ne nagent pas dans les profits gargantuesques.

Mais les marchés continuent d’augmenter.

Ce qui fait que plus les jours avancent et plus les marchés boursiers s’éloignent de la réalité économique américaine.

Ce qui devient de plus en plus périlleux d’y entrer.

Restez sur vos gardes.

À moins d’un miracle du côté des États-Unis avec une nouvelle de l’ampleur d’un surplus budgétaire incroyable et une contraction de la dette.

Ne rêvez pas ça n’arrivera pas.

La seule chose qui va se produire c’est qu’un jour le marché va décrocher pour une ou deux ou trois ou quatre raisons.

La première raison pourrait être une dévaluation incroyable du dollar américain de par la trop grande augmentation de la masse monétaire.  La seconde parce que la Fed cesserait d’injecter 85 milliards par mois dans l’économie américaine.  La troisième parce que les investisseurs vont trouver que l’écart entre la réalité boursière et la réalité économique américaine est devenue trop grand.  La quatrième raison serait une contraction de l’économie américaine et qu’ils replongent ainsi en récession.  Cette option est probablement la plus envisageable à court terme.  Imaginez tomber en récession malgré 85 milliards injectés mensuellement par la Fed… un réel gâchi.

Soyez prudents chers investisseurs, le jour de décrochage est de plus en plus proche.

En 20 ans d’expérience en matière d’investissement, je n’ai jamais vu le marché américain augmenté si rapidement sur des nouvelles si peu bonnes.

Quand ça va péter, des centaines de milliards seront perdus chez des investisseurs.

La faute reviendra à deux hommes.  Ben Bernanke et Barack Obama.

Prudence, prudence, prudence!


Une réflexion sur “L’imprudence de Bernanke va coûter des centaines de milliards aux investisseurs.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s