La MMA ne verse pas de vacances à ses employés mis à pied. Mais à quoi sert réellement un syndicat?


On apprend aujourd’hui que la MMA, la fameuse, Montreal, Maine and Atlantic Railway, ne versent pas d’indemnité de départ à ses employés mis à pied ou si vous préférez le fameux 4%.

C’est le syndicat des métallos qui a sorti l’histoire dans les médias.

L’a-t-elle sorti parce qu’elle ne pourra obtenir une parti de ses cotisations via ce fameux 4% ou pour défendre les employés? Dans le cas des syndicats et par expérience, ils travaillent pour leurs poches avant celles de leurs membres.

Par exemple, saviez-vous qu’en 35 ans de carrière au gouvernement du Québec, un syndiqué paiera l’équivalent de 6 mois de salaire en cotisations à son syndicat.

C’est quand même incroyable.

À quoi servent les syndicats sinon qu’à réduire le revenu disponible de leurs membres?

Certainement pas à les défendre, car aller brailler dans les médias comme c’est le cas pour le syndicats des métallos, ça ne donne rien dans les poches de leurs membres sinon qu’une certaine compassion chez les consommateurs des médias qui veulent bien diffuser ce pleurnichage.

Oui c’est triste pour les employés qui ne recevront pas ce 4%. Il en fait aucun doute. Moi je me pose la question sur la pertinence d’un syndicat dans ce dossier.

Du vent.

Quand même bien que le syndicat décidait de poursuivre l’employeur avc l’argent de ses membres, il sait très bien qu’il ne sera jamais payé car la MMA va faire faillite.

Si les différents syndicats du Québec étaient plus soucieux de défendre leurs membres, ils s’uniraient sous de plus grandes organisations en fusionnant des entités plutôt que de se diviser en plusieurs entités menés par des gens assoifés de pouvoir.

Or ce pouvoir syndical coûte une fortune aux membres. Fortune qu’ils auraient dont bien besoin pour faire face à la puissante récession à venir au Canada.

Mais que voulez-vous ces syndicats assoifés de pouvoir n’en finissent plus de créer de l’inflation en voulant maintenant syndiqué des dépanneurs et des magasins Wal-Mart. En supposant que les dépanneurs et les Wal-Mart acceptent ses accréditations syndicales que feront-ils sinon d’augmenter les prix ou de fermer? Qui gagne au bout du compte avec les syndicats? Certainement pas le syndiqué, encore moins le consommateur.

Plus une société est syndiquée, moins ses entreprises sont performantes. Le Québec affiche le plus haut taux de synndicalisation en Amérique du Nord et du même coup le plus haut taux d’endettement d’une entité gouvernementale. Non c’est bien loin d’être une coïncidence.

C’est pour ça que si vous êtes un étranger qui lisez ceci et qui pensez investir au Québec ou d’y démarrer une entreprise. Prenez le poul de la province avec son taux de syndicalisation et vous irez certainement investir ailleurs ce qui serait un choix judicieux.

Les syndicalistes sont pour une société la même chose que les termites pour une maison. Vous ne les voyez pas en surface mais l’ampleur de leurs ravages viendra vous rattrapez.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s