Mazda peut-elle continuer sur sa lancée?


L’action de Mazda à la Bourse du Japon (7261) affiche un rendement incroyable pour un constructeur automobile. Sur un an l’action a bondi de 370%.
La récente dévaluation du yen aide beaucoup Mazda.

Mazda est le 15e producteur de véhicules (automobiles et autres) sur la planète, le 5e au Japon, avec une production annuelle d’environ 1,2 millions de voitures.

Mais ce qui fascine de Mazda c’est sa souplesse et son avant-gardisme.

Tout d’abord Mazda comme les autres constucteurs (GM, Ford, Toyota, Honda, Volkswagen, Nissan), n’a pas de division haute-gamme de véhicules qui offrent une plus grande rentabilité. Mazda n’offre que neuf modèles de véhicules en vente en Amérique du Nord. Les Mazda 2, 3, 5, et 6, ainsi que les SUV CX-5, CX-7, CX-9, la Miata et sa série de pickup.

C’est tout! Ces modèles plaisent et les gens aiment bien leur slogan ‘Zoom-zoom’ ailleurs sur la planète ou ‘vroom-vroom’ au Québec.

Small is beautiful chez Mazda.

Plus brillant encore, Mazda n’a pas été dans les secteurs électriques ou écologique, elle s’est contentée de mettre sur le marché sa Mazda 2, format plus compacte que sa Mazda 3. Brillant! Au diable les envedeurs, voici ce qu’on vous propose, la Mazda 2.

Mazda pourrait même se permettre de sortir du marché des pick-up et elle engrangerait davantage de profit. Ces pickups ne se vendent pas beaucoup en Amérique du Nord, c’est Ford, Chrysler, GM et Toyota qui s’arrache les grandes parts de marché.

Mazda est de plus en plus indépendante de Ford alors que cette dernière n’a plus que 3% de l’entreprise alos qu’elle en a déjà détenu 33%.

Qu’est-ce qui fait que l’action de Mazda s’est autant envolé? Non ce n’est pas la fiabilité de ces véhicules car certains dont la Mazda 5 n’ont pas beaucoup la cote. C’est plutôt la dévaluation du yen qui a largement aidé Mazda. Ainsi au dernier trimestre, le chiffre d’affaires de Mazda a bondi de 22% et ses profits multipliés par 20.

Également ce qui aide Mazda c’est qu’en dehors de ces trois usines aux États-Unis, les autres sont tous situés dans des pays à monnaie plus faible mais à courbes démographiques des plus intéressantes (Indonésie, Malaysie, Phillipines) ou dans des marchés émergents qui sont de vrais tigres (Inde, Phillipines, Thaïlande, Malaysie).

Maintenant est-ce que Mazda peut continuer sur sa lancée? Oui car il est évident que la Banque du Japon va devoir dévaluer à nouveau le yen afin de mousser les exportations de ces grands fabricants. Mais non elle ne rapportera pas 300% de rendement sur la prochaine année. Peut être un 20 à 30% tout au plus mais tout de même respectable.

Il est évident pour ma part que Mazda sera un jour vendu car en terme entrepreneurial dans une économie mondiale des plus difficiles, elle demeure un petit miracle japonais.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s