Ouvrir le capital de Postes Canada afin d’en augmenter son efficacité


Ça fait les journaux de ce temps-ci, Postes Canada, société de la couronne, accumule les pertes.

Le syndicat croit que la situation n’est pas si alarmante, la direction dit que d’ici un an elle manquera de liquidité et devra se tourner vers son seul actionnaire.

Évidemment le gouvernement du Canada n’a pas les moyens de renflouer cette société aux habitudes caduques.

La solution, en ouvrir le capital. Quoté Postes Canada en bourse.

Ainsi les nombreux actionnaires feront pression sur la société afin que celle-ci devienne rentable.

Pour moi Postes Canada c’est le comble de l’échec du syndicalisme.

Une entreprise du passé qui se croit rentable avec ces vieilles habitudes et des syndiqués qui ne veulent rien entendre.

La réalité c’est qu’à l’ère du courriel, Postes Canada ne survit pas.

Le lot de courrier à livrer à diminuer considérablement.

Mesure très simple à appliquer mais les syndicats ne veulent pas… livrer le courrier à domicile que trois jours par semaine.

Aussi Purolator, bras pourrait être vendu.

Tant de mesures pour sauver Postes Canada, mais ceux qui sont à bord du bateau qui coule ne veulent rien entendre.

Alors moi je dis, qu’on les laisse couler. Quand ils auront de l’eau à deux pouces du nez, ils vont vite réapprendre ce qu’est le gros bon sens.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s