Pourquoi le Québec doit devenir un paradis fiscal


Êtes-vous déjà allé dans ce que les gens qualifie de paradis fiscal?  La Suisse, les Bahamas, l’Irlande pour ne nommer que ceux-ci.  Avez-vous vu là-bas comment ça se passe? Le taux de chômage y est très bas et la richesse omni-présente.

Qui ne rêve pas de ça au Québec.

Bien c’est possible.  Avec un plan de relance économique en trois ans pour la province.

Première année, réduction de la taille de l’État de 33%, exploiter massivement les ressources naturelles et abolir les impôts aux entreprises.

Réduire de 33% la taille de l’État n’enverrait pas des milliers de travailleur au chômage mais leur paie ne dépendrait plus des contribuables mais des consommateurs.  Ainsi le gouvernement du Québec pourrait se débarasser de la gestion de la SEPAQ, privatiser Télé-Québec, privatiser Investissement Québec, privatiser le Mont-Orford,confier la gestion de ses casinos au groupe Amaya, abolir toutes ces régies et commissions ou du moins les ramener sous le gîron d’un ministère en abandonnant l’entité régie ou commission.  privatiser la CIQ, privatiser la gestion des avoir de la CDPQ, privatiser le CSPQ, ouvrir le capital de la SAQ et d’Hydro-Québec.

Ensuite donner les autorisations pour exploiter massivement les ressources naturelles du Québec sans subventions.

Finaleemnt abolir les impôts aux entreprises ce qui va contribuer à amener massivement des injections de capîtaux privés étrangers ici et la construction de nombreux sièges sociaux.

Évidemment en même temps l’argent économisé ira directement dans la construction d’infrastructure au réseau routier et à la modernisation d’un transport en commun vétuste à Montréal.

An 1:  surplus budgétaire de 6 milliards pour le gouvernement.  Taux de chômage aux alentours de 7%.
Seconde année, diminution des impôts aux particuliers de 25% et privatiser au maximum les services gouvernementaux et abolir les subventions aux entreprises.

Pour l’an 2, l’abolition des subventions aux entreprises fera fermer des entreprises comme Bombardier. Mais on s’en fou car ils ont toujours été allumer par des subventions et au résultat chaque emploi chez Bombardier coûte près de 100 000$ par année aux contribuables.  Faut que ça cesse.  Avec l’abolition des impôts aux entreprises cela va amener au Québec des entreprises qui sauront être plus compétitives et autonomes du gouvernement.  Peut-être que cela poussera enfin les dirigeants de Bombardier à bien gérer leur entreprise.

Privatiser les services gouvernementaux au maximum devrait réduire la taille de l’État d’un autre 25%.  Entre autre privatiser le réseau de CPE.  Ce qui amènera des économies d’échelles pour le gouvernement.  Abolir l’assurance-parental permettra au gouvernement davantage d’économies.  Pour le contribuable cela lui laisse davantage d’argent sur son chèque de paie.

Diminuer l’impôts aux particuliers favoriresa l’épargne chez ces derniers.  Un peuple qui épargne est un peuple riche.

An 2: surplus de 15 milliards pour le gouvernement du Québec.Des mesures pour rembourser la dette sont mis en place de façon agressive. Taux de chômage de 5%.

Troisième année, dimunition des impôts aux particuliers de 33% et augmenter la TVQ à 15% tout en annulant les taxes diverses sur l’essence, l’alcool et le tabac, privatiser le système de santé et l’éducation ce qui ferait sauver des milliers de dollars aux contribuables.  Actuellement aux États-Unis, c’est 3 000$ par personne avoir une assurance-privé complète.  Au Québec cela coûte 4 000$ par personne avoir le système de santé publique.  Le privatiser va faire en sorte de diminuer ses sommes et d’en améliorer les services.

Abolition du fond des générations pour appliquer ces sommes directement à la dette du Québec.

Au niveau de l’éducation, ça ne sera pas plus cher que maintenant et ça permettra aux étudiants d’avoir une meilleure qualité d’éducation et au Québec d’attirer les meilleurs enseignants.  Terminé l’évasion des cerveaux.

Hausser la TVQ à 15% permettra aux consommateurs d’arrêter de surconsommer et d’instituer en eux une consommation intelligente.  Cela poussera les familles à économiser davantage et libérer des sommes considérables pour l’épargne. Un peuple qui épargne est un peuple riche.

En bonus, les contribuables verront leur assiette fiscale réduite d’un 33% supplémentaire, laissant davantage de place à l’épargne,

An 3: surplus budgétaire de 20 milliards pour le gouvernement du Québec, appliqué directement à la dette du Québec.

Au résultat ces mesures diminueront l’évasion fiscale considérablement.  Même que ce sont des capitaux étrangers qui seront massivement investis au Québec que plusieurs qualifieront de paradis fiscal, et même de paradis tout court tellement la beauté du Québec sera resplendissante.  L’État sera réduite à sa fonction essentielle de protéger les citoyens et de faciliter un climat sain pour l’entreprise, pour faire de la business.

Un Québec dans un tel état, amènerait de nombreux entrepreneurs à se lancer en affaires et nombreuses compagnies étrangères investiraient massivement au Québec.

Avez-vous le goût d’un Québec prospère ou d’un Québec mené par des idées de gauche et malmené par des enverdeurs?  Pour moi le choix est facile.

Malheureusement je sais que je rêve en couleux car les québécois ont grandi aux mamelles de l’État et les idées de gauches véhiculés par les partis politiques de gauche prônent une intervention massive de l’État dans l’économie. Mais ça fait 50 ans que ça ne fonctionne pas, combien de jours encore avez-vous de besoin pour comprendre que le Québec doit prospérer sans l’intervention de l’État dans l’économie?

Croyez moi que tout au plus encore trois ans et le Québec sera une république de bananes si le modèle du PQ, PLQ, CAQ ou QS sont appliqués ici.

Vous aimez aller l’hiver dans une république de bananes parce qu’il fait bon se retrouver sur leur plage. Mais rappelez-vous que lorsque le Québec sera une république de bananes, nous n’avons pas ces plages pour attirer des visiteurs.

Advertisements

10 thoughts on “Pourquoi le Québec doit devenir un paradis fiscal

Add yours

  1. N’importe quoi. Ce n’est pas une analyse économique mais de la fabulation. Aucune de vos idées ne tiennent la route. Vous tournez en rond.

  2. C’est vous qui vous exprimez sur la question, pas moi. En fait c’est une bonne stratégie de « détourner l’attention » en retournant la question et ainsi éviter le feu des projecteurs. Cependant je ne crois pas que le citoyen de la classe ouvrière, moyenne ou autre, puisse apporter des solutions comme vous me le demander si bien. Certaines idées, des grandes lignes, oui peut-être. Mais de me demander ce que je ferais pour remettre le Québec sur les rails de la prospérité conomique est aussi farfelu que de demander à un Gaspésien quelle est la recette gagnante pour rendre le transport en commun plus efficace dans la grande région de Montréal.

    Vos chiffres sont du délire. Des économies de 6 milliards par ci, baisse du chomage par là. En l’espace de 3 ans nous serions devenus le poumon économique du Canada.
    Vous n’apportez aucune explication sur le résultat de vos chiffres. Rien de rien.

    1. Les chiffres ne sont pas du délire, ils sont même très conservateurs. Les explications sont pourtant très clairs.

      Par exemple en privatisant le réseau de santé, le gouvernement éviterait une dépense de 32 milliards.

      Donc vous n’avez pas d’opinions, ne savez pas compter mais contester celle des autres. Wow on va l’avoir l’échange intéressant!
      Vous comprendrez que je ne vais plus répondre à vos contestations si vous ne pouvez pas argumenter davantage celle-ci à part de dire qu’elles sont du délire.

      1. Si je dous vous avouer une qualitié c’est bien celle-ci; vous ne répondez jamais aux questions tout en détournant la discussion sur les « lacunes » de ceux qui vous écrivent.

        Je sais compter, ne vous en faites par pour moi. Mais je réitère mon commentaire; vos chiffres ne sont pas supportés par aucune explication.

        Comment en etes vous arrivés au chiffre de 33% dans la réduction de l’état? Pourquoi pas 40%? De réduire la taille de l’état de 33% enverrait des milliers de personnes au chomage et pourtant vous dites le contraire. Comment est-ce possible?
        Comment expliquez-vous le taux de chomage de 7%? Même histoire pour le 6 milliards.

        Quel est le budget annuel des divers organimes, ou autres, que vous voulez privatiser?

        Exploiter massivement les ressources naturelles n’est pas un gage de réussite financier, loin de là. Vous ne pouvez pas controler l’économie des autres marchés (pays) qui influencent à la hausse ou à la baisse ce marché.

        Et la liste pourrait continuer de s’alonger.

        Vous idées sont grossières et (très) mal expliqués. De plus,vous tombez dans cette facilité ou vous suggérez qu’en l’espace de 3 ans, pouf, plus de problèmes. Le dernier printemps « érable » à été très mouvementé; des mois de grève pour contrer une augmentation.
        Vous croyez que mettre des milliers de personnes en chomage, santé et éducation privé, même chose pour les CPE, ne résulterais pas en une grève générale?

        Merci,

      2. Mais toi qui sait compter, M. Allard, en quoi mes chiffres ne tiennent pas la route?

        En passant de réduire la taille de l’État ne veut pas dire d’abolir des milliers de postes. Cela veut dire par exemple dans le cas de Télé-Québec, de privatiser. Donc l’État n’assume plus aucun salaire de Télé-Québec, c’est le privé qui les prend en charge. Vous pigez? Donc techniquement y a zéro emploi qui se perd. Bien sûr dans une réingénirie au privé de Télé-Québec, il se peut que des emplois se perdent ou mieux qu’elle se créé si le nouveau propriétaire veut grossir Télé-Québec et l’amené vers une télé d’information ou encore un virage 180 en y ajoutant des matchs de sports quelconque. Qui sait? Je ne peux pas prédire ce qu’un employeur privé fera. La même chose lorsque les système de santé public sera privatisé.

        De un, de savoir qu’il y aura enfin possibilité de meilleures augmentations de salaire que le sempiternel 1,5% du secteur public, je ne vois pas pourquoi des employés ferait la grève. Pourquoi est-ce qu’un employé à l’emploi d’une entreprise visant le profit au lieu du déficit serait en rogne?

        Puis si c’est la grève générale, bien écouter, les employeurs décrèteront un lock-out et d’autres seront embauchés.

        Voyons y a personne qui veut mettre un frein à la prospérité d’un état et avec des visées de vraie création de richesse et ensuite du partage de cette richesse.

        Les gouvernements socialistes nous parlent de partage de richesse depuis 50 ans, alors qu’ils ne font que créer des déficits. Alors voulez-vous bien me dire quelle richesse partageraient-ils?

        Vos commentaires sont grossiers et très mal expliqués. Vous tomber dans cette facilité de critiquer n’importe quoi sans arguments. La tire d’érable était très bonne ce printemps.

      3. M. Allard, en trois ans disons que je baisse vos retenus d’impôts provincial à la source de 70% et que j’abolis l’assurance-parental sur ce chèque. Qu’allez-vous faire de ce surplus d’argent? Si votre essence vous coûte soudainement 13% de moins à la pompe, que ferez-vous? Vous aurez de l’argent en surplus par rapport à vos dépenses actuelles. Que ferez-vous avec cet argent?

  3. Je me répète: vous ne répondez toujours pas à aucune de mes questions.

    Je viens de jeter un œil aux quelques commentaires émis par des particuliers et jamais vous ne répondez jamais aux questions qui vous sont posées.

    Qui plus est vous semblez avoir la « peau mince ». Mes commentaires ne sont pas grossiers. Loin de la même. Il s’agit de vos idées, de votre blogue. J’interagis et vous poses des questions. À vous d’expliquer plus en détail vos points de vue et opinion.

    Donc, allez-vous répondre à mes questions?

    1. Lorsque vous répondrez à mes questions. La première, comment en arrivez-vous à contester mes chiffres alors que vous n’en avez même pas.

      Simple de même. Il m’est difficile de tenir un discour intelligent si la personne avec qui je discute affiche l’attitude d’une noix. Vous comprenez, je m’ajuste.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :