Privatiser en tout ou en partie les sociétés d’État est la meilleure chose à faire pour le gouvernement du Québec


Depuis quelques semaines je me demande si le ministre Jacques Daoust ne lie pas enfin mon blogue.

Ils parlent maintenant de privatisé en tout ou en partie des sociétés d’État.

Chose que j’ai déjà étalé en long et en large ici au niveau des bienfaits.

Ça se résume à deux choses.

Est-ce la mission d’un gouvernement d’offrir le ou les dits services via la société d’État.

La seconde chose est que de privatiser en tout ou en partie ça augmentera l’efficacité de la dite société et le consommateur verra sa facture diminué.

Ceux qui ont peur qu’une fois privatisé que les prix augmentent, si on prend par exemple Hydro-Québec, dites-vous que le gouvernement est l’entité la plus vorace en termes économiques et c’est donc l’entité qui fait le plus augmenté les prix.

Une Hydro-Québec privatisé en tout ou en partie serait plus efficace car elle aurait des comptes à rendre à des actionnaires et devra faire peuvre de transparence dans tout ses sphères d’activités.

Par exemple il est clair que privatisée en tout ou en partie, que la nouvelle Hydro-Québec ne supporterait plus le secteur éolien car ce n’est pas rentable pour l’actionnaire ni pour le consommateur.

Alors en espérant que monsieur Daoust n’a pas juste lancé une balloune dans les journaux et qu’il s’exécutera à privatisé en tout ou en partie la SAAQ, la SAQ, Loto-Québec, Hydro-Québec, la CSST, Télé-Québec, Investissement Québec, la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec (CDPQ), le Centre des Services Partagés du Québec (CSPQ), la Société Immobilière du Québec et bien d’autres.

C’est entre 10 et 100 milliards que le gouvernement pourrait aller chercher en privatisant en tout ou en partie les sociétés mentionnées plus haut.  Imaginez ces montants appliqués sur la dette et vous obtiendrez un gouvernement tout à coup moins voraces en taxes et impôts de toutes sortes.

De plus le consommateur verrait les prix diminués et ainsi son portefeuille allégé ce qui lui permettrait enfin d’épargner davantage et d’investir. Sans compter qu’une CDPQ privatisé en tout ou en partie, offrirait de meilleurs rendements, donc de meilleurs rentes à la retraite pour la plupart des québécois.

Une société qui épargne et qui investit est une société riche.  J’espère qu’en 2015 vous ne vous fiez pas encore sur le gouvernement du Québec pour créer de la richesse, il n’est bon qu’à créer de la pauvreté et ce depuis plus de 40 ans.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s