Bombardier, une semaine critique


Décote de note de crédit, revision du court-cible voilà ce que les actionnaires de Bombardier devront affronter cette semaine.  Ce qui devrait tirer le titre vers le bas.

Vers un nouveau bas historique.  Sera-t-il 1,20$, 0,90$ ou même 0,75$ ?

Le 30 juillet dernier, Bombardier annonçait des résultats trimestriels catastrophiques alors que plusieurs analystes étaient en vacances.  Là ils sont revenus et ce qu’on leur a présenté n’est pas très reluisant.

Les revenus ont dégringolés de 5% à 4,62 milliards et les profits à 125 millions.

C’est un peu comme si votre salaire annuel était de 46 200$ et qu’à la fin de l’année il ne vous restait plus que 1 250$.

Mais pire Bombardier a maintenant 8,9 milliards de dettes et seulement 3,6 milliards de liquidités et en un trimestre elle n’a remboursé que 107 millions de dettes et ses liquidités ont baissé de 1,7 milliard.  À ce rythme, Bombardier n’aurait plus de liquidités dans 6 mois.

Pour l’année courante, Bombardier affiche toujours une perte de plus de 1,1 milliards.

Définitivement, ça prendrait beaucoup de nouvelles commandes à Bombardier au courant des prochains mois afin d’éviter le pire.

Mais il semble de plus en plus impossible que le pire soit évité.

Ce sera une semaine très houleuse pour l’action de Bombardier.


Une réflexion sur “Bombardier, une semaine critique

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s