Que faire avec légalisation de la marijuana prévue en 2018?


Comme investisseur que faire avec la légalisation de la marijuana qui est prévue au Canada en 2018?

Au Québec il semble de plus en plus que la SAQ sera la grande conseillère au gouvernement pour établir un réseau de distribution de ventes de la marijuana.

Dans le ROC, aucune idée, je n’ai pas lu là-dessus et j’y accorde peu d’attention.

Pourquoi?

Parce que je ne crois pas que ça sera une grande révolution cette légalisation.

Si le gouvernement contrôle la vente de la marijuana, il y a fort à parier que son prix sera plus élevé que si vous vous la procurez illicitement par quelconque intermédiaires.

Le gouvernement est nul dans à peu près tout ce qu’ils touchent.

En fait je vous met au défi de me nommer une seule chose que le gouvernement du Québec a une réussite exemplaire et qu’il fait mieux dans cette réussite que si la dite réussite provenait du secteur privé.

À ce jour je cherche encore et depius bien des années.

Revenons au pot, la mari, le cannabis, appelez-là comme vous voulez.

Certes la distribution est une chose, la production en est une autre.

Présentement au Canada deux entreprises bien visibles en bourse, s’occupe de production de cannabis.

Tout d’abord il y a Canopy Growth Association (symbole TMX WEED), qui évolue dans ce secteur. Canopy a déjà une valeur en bourse de 1,4 miliards pour des ventes de seulement 12 millions, oui vous avez bien lu, seulement 12 millions. Donc elle se transigne à plus de 100 fois ses ventes.

Pour ma part c’est pleinement évalué, mais si vous aimez le risque, on ne sait jamais, l’action au moment d’écrire ses lignes était à 8,14$ bien en bas de son sommet de 17,86$. Peut-elle retourné à son sommet? Oui, en fait, peut-être, en bourse, tout est possible, une bonne nouvelle, un gros contrat et boom!

L’autre entreprise bien en vue en bourse dans le secteur c’est Hydropothecary Corp. (TMX: THCX), une entreprise établie au Québec à Gatineau. Elle ne vaut que 81 millions en bourse, pour des ventes de … justement on ne le sait pas encore. L’IPO de l’entreprise a eu lieu en mars et aucun rapport trimestriel n’a été dévoilé depuis que l’entreprise est publique.

Est-ce que le gouvernement du Québec contactera Hydropothecary Corp. pour s’en approvisionner lors de la légalisation?

Difficile à dire! En fait, une poignée d’individus le savent seulement.

Par contre si l’entreprise ne vaut que 81 millions, en supposant que le même ratio que Canopy est appliqué, on peut facilement deviner que ses ventes n’excèdent pas 810 000$ par année.

Si ces ventes sont supérieurs à 810 000$ par année, alors Hydropothecary Corp. serait une aubaine à 1,61$ (prix de l’action au moment d’écrire cet article).

Mais encore une fois, comme c’est une légalisation qui se fait par législation du gouvernement fédéral en 2018, alors que l’année suivante ça pourrait être défait par un gouvernement conservateur majoritaire, c’est pas très assis comme marché.

Je pense qu’il faut se tenir loin de tout ça à moins de voir ça comme du gambling, c’est à dire comme si vous pariez sur les chances de P.K. Subban de gagner la coupe Stanley en 2017 ou encore celle des Blues Jays de gagner la série mondiale cette année.

Avec un marché encore très embryonnaire, il est difficile de se faire une tête et de pondre une analyse béton sur ces deux entreprises.

De mon point de vue Hydropothecary Corp., semble un moins gros risque que Canopy Growth. Mais c’est comme si vous pariez sur Patrick Kane ou sur Leon Draisaitl pour remporter le championnat des compteurs la saison prochaine. Très difficile à prédire.

De plus la récente vente des initiés chez Hydropothecary Corp. me laisse très songeur.

Notez que pour ces deux entreprises, le marché potentiel est canadien uniquement et on ne parle pas ici de 35 millions de consommateurs potentiels, mais de beaucoup moins. Probablement même un nombre inférieur au nombre de fumeurs de cigarettes.

Comme je disais plus haut, la légalisation ne devrait pas envoyer tous les actuels consommateurs de marijuana vers les centres légaux de distribution.

Dès que ça sera légal, les gens vont chiâler sur la qualité du produit, son prix et n’abandonneront pas de facto leur distributeur illicite actuel.

Il sera intéressant de voir le comportement des forces constabulaires une fois la légalisation de la marijuana en place. Vont-ils consacrer moins d’énergie à l’éradication des plantations illégales de marijuana?

À suivre!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :