Qui suis-je?

Voici une simple biographie de votre humble serviteur sur ce blogue.

Je suis un homme dans la quarantaine, né à Montréal,

j’habite Montréal, j’ai aussi vécu au Centre-du-Québec et dans la Capitale-Nationale.

Je suis entre autre diplômé du Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada,

je suis salarié et entrepreneur,

je suis investisseur individuel et aussi via mon entreprise,

je connais bien la province de  Québec.  Par affaires au Québec et près de celui-ci j’ai eu à séjourner à Mont-Laurier,  Trois-Rivières, Val d’Or, Amos, Chibougamau, Alma, Saint-Félicien, Sherbrooke, Mansonville, Baie-Comeau, Beaupré, Lévis, Québec et Ottawa.

j’ai des intérêts pour l’investissement, l’économie, le marketing, la technologie et le développement personnel.

J’ai toujours un livre que je suis en train de lire sur un de ces sujets.

Personellement, je suis végétarien et bien que croyant en Dieu (Allah! ou appelez cette présence suprême comme vous voulez) je ne suis membre d’aucun mouvement religieux ni membre d’aucun parti politique ou membre de quelques mouvements écologiques que ce soit.

Face à la politique ou aux idéaux politiques, je ne suis pas à droite,  à gauche, au centre ou déconnecté mais à chaque idée politique ma vision se classe dans le gros bon sens.  Les politicens oublient trop souvent qu’ils servent les citoyens, le contribuables et ils sont trop souvent déconnectés de cette réalité pour servir leurs intérêts ou ceux de groupes mercantiles avant celles des citoyens, leur unique gagne-pain et à la base leur clientèle qu’ils doivent servir du mieux qu’ils le peuvent.

18 thoughts on “Qui suis-je?

Add yours

  1. Bonjour,

    Premièrement félicitation pour le temps investie pour vos lecteurs. J’aime le contenu de vos commentaires.

    Je suis une jeune homme de 25 ans dans le domaine du service publique de la ville de Montréal. Je suis aussi entrepreneur spécialisé en peinture, donc dans la constrution.

    Pour votre info j’ai commencé à lire vos blogues il y a 2 mois lorsque je cherchais de l’information sur l’économie et la finance. C’est par hasard que je suis tombé sur le site. Dès lors je dévore presque toutes les blogues que vous ajoutez au fur et à mesure.

    C’est surprenant puisque vos commentaires ressembles beaucoup à mes opinions et aux informations que je déniche dans les livres ou les sites internet.

    Ces temps-ci vous mettez l’accent sur la dette des états-unis et les mesures quantitative qu’ils prônent. Avez-vous vu le livre de Robert T.Kiyosaki: « Conspiracy of the rich ». Il est très bon. Dans le même ordre de livre il y a celui de Mike Maloney intitulé Guide to investing in Gold and Silver ?

    Continuez ainsi c’est très agréable !
    Si vous avez des livres à me suggérer, faites-le merci.

    Alexandre

    1. Merci pour votre commentaire Alexandre et merci également pour vos suggestions de lecture.

      J’ai déjà pas mal de bouquins à lire devant moi (près de 60), mais disons que je note ceux que vous m’avez suggéré.

      Merci de me lire.

    1. Ça ne sera pas avant janvier, durant le temps des fêtes je compte bien m’en taper une couple. J’ai déjà posté dans le passé quelques bonnes lectures. J’ai omis de le faire depuis la dernière fois.

  2. Je viens de tomber sur ton blogue. Bien que je ne sois pas d’accord avec quelques unes de tes prises de positions, je suis d’accord avec toi sur certains point (je n’ai lu que quelques entrées de ton blogue). J’ai 31 ans, professionnel dans la fonction publique. Je m’intéresse grandement au marché immobilier et à l’investissement, nouvelles passion pour moi. Je regarde le marché immobilier et j’attends. Je loue présentement un magnifique 4 1/2 dans un quartier central de Montréal. Tous les jours des nouvelles pessimistes dans les journaux et à la télé sur l’immobilier. Moi, pendant ce temps-là… je paye mes dettes, me mont un cash down et quand la bulle éclatera, moi je serai là, avec mon 50 000$ de cash, prêt à ramasser une belle aubaine!

    1. Au Québec, les prix immobiliers pourraient tomber jusqu’à 80% des prix 2013.

      Tout dépendera du climat économique du Québec, pire il se portera plus les prix baisseront.

      Si jamais le Québec votait majoritairemt oui à un référendum sur la souveraineté, les prix pourraient baisser jusqu’à 95% par endroit.

  3. 80% de moins que le prix original d’une maison? 95% à cause de la souveraineté? Donc si je sais encore calculer, le prix d’une maison/condo de 250 00$ dégringolerait au prix de 50 000$…
    N’importe quoi. Oui il va y avoir une chute de marhcé de l’immobilier mais rien d’aussi appocalyptique. Merci pour cette dose d’humour!

    1. Il y a quelques années alors que l’essence au Québec se vendait 59 sous le litre, on m’a presque traité de fou allié lorsque j’ai affirmé à qui voulait l’entendre que le prix du litre d’essence finirait par monter à 1,50$ un jour.

      Alors des commentaires me dénigrant ou qui me traite d’humoriste, j’ai déjà vu ça.

      Quand j’aurai raison sur l’immobilier vous viendrez me resaluer. :)))

  4. Jamais entendu une analysemaussi ridicule, meme les membres du mouvements écoeuré de penser ne cont pas aussi loin. Les valeurs immobilière au québec sont parmis les plus stables au Canada. L’économie ne s’apprend pas avec un cours de 2 semaines par correspondance.

  5. Bravo pour votre bio et vos commentaires ainsi que vos performances. J’ai 6 sites en ligne et je donne des portefeuilles de momentum. Rendements des 12 derniers mois de 21% à 54%. Je suis ancien conseiller financier à la retraite. Mes 6 sites sont 3 sites pour le Canada et 3 pour les US. Mes portefeuilles long & Short momentum US et Canada sont ceux qui rendent le plus.
    JP

  6. Vous voulez dire que selon vous, les prix de l’immobilier connaîtraient une baisse de 20% ou de 80%? Lors de la récente crise immobilière aux USA, l’indice du prix moyen des 10 plus grandes villes a baissé de 35% (environ 230 000$ à environ 150 000$). Considérant les taux d’intérêts risquent de rester bas encore plusieurs années, et à moins que l’économie tourne mal et que les gens se mettent à perdre leur emploi, on ne risque pas de voir le nombre de défauts de paiement que les USA ont connu. Donc, pas de masses de gens qui vont se précipiter et mettre leur maison en vente. Des investisseurs et des spéculateurs vont par contre probablement tenter de sortir du marché. Et, l’offre de maisons et condos continue d’augmenter en raison des nombreuses mises en chantier. Ces deux facteurs vont faire baisser le prix de l’ensemble des maisons à terme, ça c’est certain. Tout comme les récents changement dans les règles de prêt hypothécaire. Dans quelle proportion les prix vont diminuer? difficile à dire. Les constructeurs risquent plus de se péter la gueule, tout comme les spéculateurs qui sont entré dans le marché dans les dernières années et qui comptaient sur un profit rapide et élevé. Les gens qui se sont acheté une maison en fonction de leurs besoins et selon leurs moyens, avec l’intention de l’habiter pendant un longue période (au moins 5 ans) n’ont rien à craindre. Mais ceux qui pensent à acheter maintenant feraient mieux d’attendre selon moi. Si j’avais des actions dans une fiducie immobilière, comme Cominar, BoardWalk et RioCan, je vendrais pour me faire du cashdown pour faire des achats quand la bourse va baisser.

    1. L’immobilier québécois connaîtra un chute 20% à 80% dépendamment des secteurs et du type de résidence. Dans le secteur du condo ça va être grandiose comme baisse.
      Je n’ai aucun problème avec le 80% oui le condo de 500 000$ ne se vendra plus que 100 000$ et personne n’en voudra à ce prix.
      Oui l’économie canadienne va prendre toute une débarque, celle du Québec sera encore plus affectée.

  7. Votre prédiction de 80% de baisse est un scénario catastrophe. Mais rien est impossible, sauf que c’est peu probable.

    Il faut voir ailleurs dans le monde comment cela se passe et je ne connais aucun marché qui aurait autant baissé avec des maisons qui sont encore habitables.. Je ne parle donc pas de detroit !

    Pour les condos, c’est clair qu’ils sont vraiment surévalués par rapport à leur valeur locative sur le marché. C’est en comparant le loyer d’un condo à louer par rapport au prix de vente demandé que l’on peut estimer la valeur économique du condo.

    Le calcul de la valeur économique dépend du taux de capitalisation demandé par l’investisseur. La SCHL utilise 6% pour faire ces calculs des propriétés à revenus. En utilisant le même taux pour les condos ont arrive facilement à 40% et 50% de baisse des prix dans ce secteur.

    Un condo de $300 000 pourrait donc très bien valoir $150 000 à $180 000 dans quelques années.

    P.S votre blog est intéressant, je le mets dans mes favoris.

    1. La SCHL n’a pas les reins solides, aucunement. Elle a juste vu 400 milliards de notre argent y être injecté lors de la crise immobilière américaine, le gouvernement rachetant des banques canadiennes via la SCHL les prêts à risque.

      Ainsi la dette du Canada a été gonflée et le problème pelleté par en avant.

      Non la SCHL n’a pas les reins solides, aucunement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :